Chez Requia, Cuisine et confidences ...

23 novembre 2020

Smoothie bowl au kaki, mangue et flocons de quinoa

Je ne prends quasiment jamais de petit dejeuner le matin et cela fait plus de 20 ans que c'est comme ça. Je n'ai jamais aimé mangé le matin, je ne suis pas en forme quand j'ai pris un petit déjeuner et bizarrement j'ai faim très tôt dans ces cas là. Et aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours préféré les petits déjeuners salés aux sucrés. Posez devant moi auntant de viennoiseries que vous voulez de bon matin, elles seront en sécurité et vous êtes surs de les retrouver au même endroit. Par contre, je ne refuse jamais des oeufs sous n'importe quelle forme le matin. 

Bref, je ne prends jamais de petits déjeuner donc je ne fais pas partie de ces gens qui se préparent des smoothie bowls de bon matin. Non, moi je les garde pour le goûter ou pour le petit creux dans la journée et encore plus le week-end quand je suis à la maison et que j'ai le temps d'en préparer en rentrant d'un petit 10-15 km.

L'avantage du smoothie bowl, c'est que c'est rapide à préparer, qu'on peut y mettre tous les fruits de saison voire des fruits surgelés en été pour se rafraichir et qu'on peut le manger dans la foulée. 

Celui-ci est né d'un kaki trop mûr dans le panier de fruits. Il faut dire que j'ADORE le kaki et je dois bien en manger un voire deux par jour en ce moment. Comme pour la mirabelle (mon autre fruit préféré), la saison est bien marquée donc quand il n'y en a plus, il n'y en a plus, contrairement à d'autres fruits que finalement on arrive à trouver toute l'année (vous avez déjà testé le melon des Antilles en décembre ? c'est carrément pas mal) du coup j'en profite au maximum en ce moment. Je ne sais pas comment j'ai pu oublier ce kaki pendant plusieurs jours mais je lui a réservé un autre sort : un smoothie bowl avec une demi mangue qui trainait aussi (j'avais testé l'autre moitié par curiosité dans l'extracteur de jus et je n'ai pas été convaincue), englouti après le gros ménage du week-end (ça valait autant qu'un 10km).

smoothie bowl kaki sarrasin


Pour un smoothie bowl il faut : 

  • 1 kaki très mur
  • 1/2 mangue
  • 1 yaourte nature velouté
  • 1 CS de sirop d'agave
  • 3 CS de flocons de quinoa

Mixer rapidement la mangue, le kaki, le skyr et le sirop d'agave au blender. Verser dans un bol, ajouter les flocons de quinoa et mélanger rapidement.

Pour la déco, il faut piocher dans ce qu'il y a à disposition. Ici j'ai opté pour :

  • de graines de courges
  • des graines de chia
  • de graines de chanvre
  • quelques morceaux de kaki
  • des framboises
  • des myrtilles
  • quelques feuilles de menthe pour la touche de vert

Laisser parler sa créativité en deposant tous ces ingrédients sur le smoothie bowl de manière harmonieuse.

smoothie bowl kaki quinoa

Et voilà un goûter complet, sain et gourmand.


18 novembre 2020

Le manifeste du houmous

Je ne vous ai pas dit toutes les raisons qui m'ont poussé à revenir et j'ai un aveu à vous faire. L'une de ces raisons n'est pas très louable, quoique ... L'une de ces raisons c'est aussi que ce blog me permet de m'exprimer sur plein de sujets. C'est une sorte de tribune où je peux dire ce que je veux, exprimer un avis même s'il n'est pas universel et au contraire bien divergeant, encenser une personne ou un produit si je veux et finalement ça reste gravé dans le marbre de ce blog, tant qu'il sera en ligne. J'en avais assez d'exprimer ma joie ou mon exaspération devant mon télephone ou mon ordinateur en me baladant sur internet et j'ai régulièrement pensé "si j'écrivais encore sur le blog, je pourrais dire ceci ou cela une bonne fois pour toutes". Et donc me revoilà ...

Une des choses qui m'a le plus exaspéré et pour lesquelles je suis bien contente de pouvoir mettre tout ça noir sur blanc ici, c'est le houmous. D'ailleurs on a souvent ricané à ce sujet avec les copines et je sais qu'elles sont nombreuses à partager mon opinion, à avoir ralé sur le sujet sur les différents réseaux sociaux de la terre, en vain ... Il est plus que temps de mettre les points sur les i, d'appeler un chat un chat et un houmous un houmous ... 

houmous blog paprika
Credit photo : blog Paprikas

Pour bien comprendre les choses, partons de l'origine du mot "houmous" :  « houmous » signifie « pois chiche » en arabe (الحمص) et également en hébreu (sauf erreur de ma part). Ca c'est la base et c'est important de bien l'intégrer une bonne fois pour toutes. Houmous = pois chiches. Pas plus, pas moins. Pois chiches. Dans les pays où l'on parle arabe (ou hébreu), le houmous (ou hummus, houmus, humus, humos, etc les orthographes sont multiples) c'est simplement du pois chiche. Et le "houmous bi tahina" c'est la version "purée de pois chiches à la creme de sésame". Le houmous que nous connaissons tous et que nous aimons est devenu le mot courant pour parler de cette délicieuse tartinade ou dip à base de pois chiches.  

Mon poil se hérisse donc quand je vois passer des recettes de "houmous de betterave" sans le moindre pois chiches. Mon sang ne fait qu'un tour devant ce houmous de petits pois publié dans un grand magazine de cuisine. Je m'énerve toute seule quand une marque d'agro-alimentaire commercialise toute une gamme de houmous à toutes les sauces sans AUCUN pois chiche dans la composition ou quand on "instagrameuse" propose ses houmous divers et varié pour les sportives sans un pois chiches à l'horizon. Et que dire, quand en tournant les pages d'un livre que je viens d'acheter, je tombe sur le (tenez vous bien) HUMMUS DE POIS CHICHES ! 
Donc si on décortique ces fameuses recettes exaspérantes, sachez qu'un "pois chiche de betterave" n'a aucun sens. Un "pois chiche de petits pois" n'a aucun sens. Et je ne vous dirais même pas ce que je pense d'un "pois chiche de pois chiches". Là on marche carrément sur le pois chiches qui sert de cerveau !
Désolée, je m'enerve. Il faut dire que c'est devant ce dernier méfait que j'ai décidé de revenir ici publier ce manifeste du houmous et poser les règles une bonne fois pour toutes. D'ailleurs il n'y a qu'une seule règle en réalité : HOUMOUS SIGNIFIE POIS CHICHE. Point barre. Donc le houmous ne peut en aucun cas qualifier un plat sans aucun pois chiches dans sa composition. Il s'agit au mieux d'un dip ou d'une tartinade, voire d'une purée.

houmous blog chez requia

Donc, chers gens des internets mondiaux, chères marques de l'agroalimentaire, ne faites pas de pois chiches sans pois chiches ... enfin je veux dire ne faites pas de houmous sans pois chiches. A la rigueur, vous pouvez proposer un "houmous à la betterave" qui pourrait contenir des pois chiches et des betteraves et aurait une jolie couleur rose soutenue ou encore un "houmous aux petits pois" qui contiendrait des pois chiches et des petits pois et aurait une jolie couleur verte flashy. Mais pas de "houmous de betterave" car un " pois chiche de betteraves" n'a simplement aucune sens. 

Je sais, je joue sur les mots. Mais c'est aussi parce que tout tient justement à un mot et à sa signification : houmous signifie pois chiches. C'est aussi simple que ça. 

hoummos2 casseroles de nawal
Credit photo : Les casseroles de Nawal, avant gardiste avec ses grenades en 2005 !

D'ailleurs, si vous cherchez des recettes d'authentiques houmous, à adapter à toutes vos sauces après (tant que vous gardez les pois chiches), il y les recettes de Paprikas, Nawal ou encore Fadila qui sont des valeurs sûres. D'ailleurs quand je leur demande ce que leur inspire ces "houmous", Fadila répond volontiers "c'est simple, c'est comme faire une raclette sans fromage !". Amen, ma soeur !

Posté par Requia à 16:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 novembre 2020

Brownie aux 2 chocolats et aux noix de pecan, sans gluten

Hier, j'ai partagé la photo de ce brownie au moment de l'enfourner et j'ai eu plein de commentaires demandant la recette, sur Facebook. Du coup, pour marquer le coup et être de retour pour de bon, je vous la partage. Je ne sais plus d'où vient la recette mais je l'ai retrouvé dans un de mes cahiers. Il faut dire que mon petit frère est intolérant au gluten, du coup je grifonne regulierement des recettes sur des bouts de papier pour les tester un jour où il vient à la maison.

Et puis ces derniers temps, je me suis retrouvée à devoir, à mon tour, limiter le gluten dans mon alimentation. Je suis donc retournée dans mes cahiers, à la recherche des petits bouts de papier que j'y glisse après y avoir noté une recette. J'ai remis la main sur quelques recettes 100% sans gluten et après un petit ravitaillement en farines de riz, de maïs, de pois chiches, de chataignes, etc je me suis mise à pâtisser ce week-end. On va dire que j'ai validé 2 tests sur 3, le "pain sans gluten" étant une chose que je ne maitrise absolument pas au point de jeter ce que j'avais préparé tellement c'était immangeable (ce qui m'a un peu exaspéré puisque c'était la seule recette que j'avais prise sur un blog qui affichait des photos alléchantes pour cette recette, ce qui rejoint mes propos dans le billet précédent sur ces recettes pas fiables aux photos truquées). 

J'ai donné un peu de ce brownie à mon frère qui m'a laissé un message disant "il est vraiment excellent", je valide ses propos même si personnellement je l'ai trouvé un poil trop sucré. En tout cas, voici la recette initiale n'hésitez pas à réduire éventuellement la quantité de sucre pour l'adapter à vos goûts : 

BROWNIE CHOCO PECAN SANS GLUTEN REQUIA

 

Pour un classique moule carré à brownie (je n'ai plus les dimensions en tête mais le moule carré tablette Demarle convient parfaitement), il faut : 

  • 50g de farine de riz
  • 40g de farine de châtaignes
  • 150 de chocolat noir
  • 90g de beurre
  • 2 oeufs
  • 130g de sucre roux (à réduire éventuellement si vous voulez un brownie moins sucré)
  • 100g de pistoles de chocolat au lait
  • 50g de noix de pécan

Préchauffer le four à 180°C. 

Faire fondre le beurre et le chocolat noir à feux doux.
Mélager les 2 farines. Battre les oeufs et le sucre jusquà ce que le m"lange mousse et blanchisse un peu. Ajouter les oeufs et le sucre aux farines et mélanger pour bien incorporer. Ajouter le beurre et le chocolat fondu à cet appareil et mlanger à nouveau pour obtenir une préparation homogène. Ajouter les pistoles de chocolat au lait (Papouasie Cacao BArry pour moi), une partie des noix de pécan et verser dans un moule beurré et fariné ou chemisé de papier sulfurisé (la solution de que je préfère toujours). Ajouter le reste de noix de pécan sur le dessus, bien disposé ou négligemment jeté sur le brownie. 

Enfourner pour 15 à 17 minutes de cuisson si vous voulez un brownie encore un peu fondant, mais vous pouvez pousser jusquà 20 mintes pour une version plus cuite. 

Laisser refroidir avant de découper en carrés prêts à être engloutis !

Pour un premier essaie, je suis restée dans le classique du brownie : chocolat et noix de pécan. Cette recette est tellement facile qu'elle va désormais devenir un classique à la maison. Je vais même la retester bientôt pour y glisser un de mes ingrédients préférés au monde : du BEURRE DE CACAHUETES !

A demain (ou après demain) pour une autre recette, un ustensiles à vous partager ou un livre ... J'hésite encore ;-)

Guess who's back ... back again ...

Ca fait quelques jours que ce titre d'Eminem tourne dans ma tête à chaque fois que j'envisage de me poser pour reprendre mon blog. Il faut bien avouer que depuis 2017, je reviens en moyenne une fois par an avan de disparaitre à nouveau, happée par le tavail, les enfants; le quotidien, mais surtout par le travail en realité. Me voici donc back again, une nouvelle fois, presque 2 ans après mon dernier billet, qui date de janvier 2019 (la reprise du blog devait être dans mes bonnes résolutions de la nouvelle année et comme toutes les résolutions qu'on prend les premiers jours de janvier, elle a vite été oubliée).

Bref, me revoici pour de bon. Il faut dire que blogguer me manque vraiment. Certains lecteurs me demandent souvent si je compte revenir un jour et sachez que j'en suis vraiment flattée. Les copines que j'ai pu croiser avant ce fichu Covid m'avaient aussi encouragée à revenir. Et puis ces dernières semaines, je me suis surprise à me dire "tiens cette recette irait bien sur le blog". 
Mais j'avoue que ce qui m'a vraiment décidé c'est aussi l'envie de partager à nouveau des recettes simples et efficaces, quelques idées, quelques découvertes, loin de ces photos sur-retouchées accolées à des recettes absolument pas fiables qu'on peut trouver sur Instagram. Ici, j'ai toujours partagé ma cuisine, mes recettes avec un seul et unique credo : "c'est facile à faire" ou "si je peux le faire, c'est que vous pouvez le faire aussi". 

Alors que s'est-il passé ces dernières années :
- j'ai évidemment continué à cuisiner et à refaire mes classiques les jours de gros rush et de manque de temps, à partager sur mon compte instagram,
- j'ai continué à tester des nouvelles recettes : je suis par exemple devenue une inconditionnelle de la cuisine japonaise depuis notre voyage à Tokyo (je compte bien vous en reparler ici justement)
- j'ai continué à courir et à faire du sport, ce qui m'a permis aussi de cuisiner différemment et de consommer des choses qui n'étaient pas forcément dans mes placards,
- je suis allée à Tokyo, à Berlin, à New York, à Chicago pour courir des marathons et j'en suis revenue avec des valises pleines d'ingrédients bizarres que j'ai tenté de dompter dans ma cuisine
- je me suis découvert certaines petites "gênes" alimentaires et j'ai tenté de les contourner un peu (moins de gluten par exemple, plus du tout de noisettes, et quelques autres choses)
- de nouveaux appareils/gadgets/ustensiles sont arrivés dans ma cuisine et je compte bien vous raconter tout ça (si vous n'aviez pas prévu d'acheter une presse à tortilla par exemple, il va falloir y repenser sérieusement !)

Et depuis 2017, j'ai surtout tout un grand malasin alimentaire à ma disposition pour faire mes courses puisque je suis la directrice de Smart Foods Market, j'ai donc une boucherie, un primeurs et un supermarché sous la main donc je n'avais aucune excuse pour ne pas continuer à cuisiner ! 

Posté par Requia à 19:34 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 janvier 2019

Velouté de poivrons rouges et ricotta

Il parait qu'en ce début d'année, on prend de bonnes résolutions. J'avoue que je le fais rarement car je ne sais que trop bien qu'on ne les tient pas toujours. Par contre, il suffit quelques fois d'une situation un peu compliquée, de difficultés financières passagères pour se dire qu'on dépense trop dans des choses futiles, qu'on gaspille trop et là on en arrive (parfois) à changer durablement son mode de vie ou son mode de consommation.
C'est comme ça que j'ai réalisé un jour qu'on générait vraiment trop de gaspillage alimentaire à la maison et la résolution d'arrêter ça ou en tout cas d'essayer de limiter a commencé ce jour là. Depuis, je me force à recycler les restes pour leur donner une seconde vie, à trouver des moyens de cuisiner des fruits ou des légumes un peu flétris, à chercher des recettes pour utiliser les fonds de crèmes, etc.

Cette recette est née d'un mix de tout ça : j'avais des poivrons à la peau flétrie et un reste de ricotta. Il en est sorti ce velouté de poivrons à la ricotta.

soupe froide de poivrons

Pour 4 personnes en entrée ou plein de petites verrines en apéro, il faut :

  • 2 gros poivrons rouges
  • 1 oignon
  • 1 cube de bouillon de légumes + 200ml d'eau bouillante
  • 100g de ricotta (une autre crème fait aussi l'affaire)
  • Huile d'olive
  • Un peu de paprika fumé (Pimenton de la Vera)

Préchauffer le grill du four et y glisser les poivrons. Les laisser griller en retourtant régulièrement jusqu'à ce que la peau cloque entièrement. Les retirer et les enfermer dans un sachet en plastique pendant 10 minutes. Enlever la peau, les passer rapidement sous l'eau et les couper grossièrement.
Eplucher et hacher finement l'oignon, le faire revenir dans l'huile d'olive dans une cocotte jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Ajouter les poivrons et faire revenir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter ensuite l'eau et le bouillon et laisser revenir à ébullition, pendant 10 minutes. Ajuster la consistence en ajoutant éventuellement de l'eau puis mixer finement. Ajouter la ricotta et le paprika fumé et laisser chauffer à feu très doux. Donner un petit coup de mixeur plongeant avant de servir.

C'est prêt !