Je suis une fan absolue de Jamie Oliver, depuis trèèèèèès longtemps. On a beau dire tout ce que l'on veut à son sujet, je reste fan de ses livres, de son magazine et je suis même jalouse de son potager.
Ce n'est pas Cathy qui pourra m'en vouloir pour ça (elle aussi a craqué sur ce livre) mais en bonne foodista, j'achète évidemment pour tous ses livres, même quand il s'appelle "Tout le monde peut cuisiner" (moins sexy, avouons-le que la version originale "Ministry of Food") et que mes copines se demandent pourquoi j'achète un livre pour apprendre à cuisiner (oui je sais, elles sont sympa mes copines).

043

Et bien mes cocottes, je vous explique : finalement ce livre, si je l'ai acheté pour moi, pour l'avoir dans ma bibliothèques, j'ai aussi pensé aux enfants (Queen veut de plus en plus cuisiner avec moi et Adam persiste à dire aux "dames de la cantine" que sa mère cuisine trop bien ... il est bien mon fils !), aux petits frères qui n'ont rien appris de ma mère, aux copines féministes sur les bords qui ne voulaient pas "faire la popote" et qui aimeraient bien apprendre maintenant, etc.
Finalement ce livre, ce livre est plus qu'un livre de cuisine, c'est un livre qui peut réconcilier n'importe qui avec la cuisine, un livre qui peut faire que les gens vont se remettre à cuisiner et cela pour une raison simple : Jamie y démontre par A plus B que cuisiner, ce n'est pas compliqué, c'est à la portée de tout le monde.

Il suffit de parcourir ce livre pour se rendre compte :
- qu'on peut préparer un plat succulent pour le dîner en 20 minutes montre en main,
- qu'on peut cuisiner des plats plus "exotiques" sans avoir besoin de parcourir la ville à la recherche d'ingrédients mystères qu'on va hésiter à acheter car on ne sait pas trop ce qu'on pourra en faire ensuite,
- qu'on peut cuisiner des plats délicieux même quand on n'a jamais poussé la porte de sa cuisine avant, à part pour aller chercher un truc à boire dans le frigo.
- etc.

Bref, TOUT LE MONDE PEUT CUISINER !

PS : je reviendrais vous raconter les recettes testées dans les jours à venir. Tiens, pas plus tard qu'hier soir pour le dîner, on a ouvert le livre et ... miam !